Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 Jun

CLASSEMENT SAGA DRAGON BALL, N°1 : Saga Namek

Publié par Spoil'R  - Catégories :  #Classement

CLASSEMENT SAGA DRAGON BALL, N°1 : Saga Namek

On arrive à l’apogée de la série Dragon Ball selon moi : de Piccolo à ici, Dragon Ball ne fait que monter en intensité scénaristique et en symboles. Freezer amène le niveau de Dragon Ball à un seuil jamais égalé par la suite, et je penserai toujours que Dragon Ball aurait dû s’arrêter là ! Car après Freezer, la courbe redescend progressivement. J’ai souvent tendance à lier la saga Freezer et celle des Saïans car pour moi ça ne fait qu’une seule unité narrative. Mais, on aurait un nombre d’épisodes trop importants, donc j’ai coupé en deux.

Le bémol de beaucoup pour cette saga, moi je ne le partage pas même si je comprends le problème : c’est le combat contre Freezer que beaucoup estiment "TROP LONG" ! Mais la rumeur courrait à l’époque que Dragon Ball allait peut-être s’arrêter à cette saga, et il était donc normal que Freezer qui est l’aboutissement de toute cette aventure qu’est Dragon Ball soit aussi longue. Cette entité, Freezer, qui terrorise l’univers (puis en fait La galaxie nord seulement après que la prolongation de Dragon Ball ait été signée), est totalement lié au destin de Songoku et son voyage sur Terre. Sans que personne ne le sache sur Terre durant toutes ces années, la menace de Freezer et de son empire planait au-dessus de leurs têtes, et ils auraient bien pu disparaître en 5 minutes. Le père de Songoku et tout son peuple ont été éliminés par Freezer et l’aboutissement du destin de Songoku c'est Namek, parce que : battre l'assassin de son père sur la planète d'origine de Dragon Ball en ça, on ne retrouvera jamais un lien aussi fort ensuite. Le croisement est optimal. Buu et Cell ? leur lien avec Songoku ou les autres sont trop faibles (voire inexistant pour Buu). Donc bien sûr que c’est justifié (pour moi) de mettre plus de 20 épisodes pour boucler le passage de Freezer ! Surtout qu’on ne s’y ennuie pas en plus !

Ensuite, le personnage représente vraiment la posture du méchant absolu de la saga. Cell et Buu ce sont juste deux bestioles, deux créations de savants/sorciers fous, aucun lien majeur avec les héros, aucune psychologie très forte si ce n’est des êtres dépourvus de sentiments, et surtout ce sont des entités seules. Freezer a un empire, une armée, des soldats puissants, ce qui donne lieu à une guerre pouvant intégrer tous nos personnages encore vivants. Naruto et Bleach l’ont bien compris et ont reproduit le schéma de la guerre pour donner une place à tous les personnages, les ennemis ne sont plus des entités isolées ou peu nombreuses. Par ailleurs, Freezer est respecté, il est intelligent et surtout il incarne la terreur absolue : c’est un être réfléchi, malin qui décide d’asservir, et qui dirige toute un univers. Ce n’est pas une création stupide qui se rebelle contre son maître et qui devient incontrôlable. En tant que personnage, son aura est absolument toute autre : sans commune mesure. Pour exemple, avoir plus de respect pour Buu que Freezer, c’est comme si on appréciait plus Wonderweiss qu’Aizen : d’un côté on a un idiot, de l’autre on a un antagoniste doté d’une intelligence le rendant automatiquement plus dangereux. Et au moins, contre Freezer le fait que Songoku ait un groupe prend tout son sens car ils se battent en groupe contre une armée, c’est une guerre : pas à 15 contre un seul type (d’ailleurs à 15 faut nuancer parce que si c’est juste pour dire « Allé Songoku ! Allé Songohan ! etc. » franchement restez chez vous quoi !). Namek a une richesse de personnages protagonistes comme antagonistes qui créent une tonne de possibilités.

Vous pouvez ajouter à ça, la course aux boules du dragon et tous les rebondissements que ça entraine. La tension est toute trouvée : imaginons seulement Freezer avec la vie éternelle ou Freezer qui détruit ces dernières Dragon Ball condamnant Ten Shin Han, Yamcha et Chaos ainsi que Namek voire la Terre. Avec l’ingrédient Végéta qui s’ajoute et les veut pour lui, les chassés-croisés entre tous ceux qui se piquent les boules et la légende du super saïan qui émerge avec l’arrivée de Songoku. Voilà une saga dans le thème et à l’échelle de l’univers, cette quête aux Boules de Cristal décidera du sort de l’univers. Et évidemment toute la symbolique que représente Freezer, cet empire génocidaire qui asservit des planètes pour les revendre aux plus offrants ou pour leurs ressources naturelles… Un noble, un raciste (les Saïans sont des singes, les Nameks des arriérés par exemple) qui n’a aucun respect pour les pratiques des peuples autochtones qu’il croise, qui ne respecte ni leur éthique, ni leurs pratiques. Oui ça nous rappelle notre monde, les expansions capitalistes, les invasions humaines et les Nameks symbolisant des peuples pacifiques, ou des peuples agricoles qui pour certains emplis de sagesses et de savoirs ayant décidé de vivre modestement malgré des pouvoirs enfouis (les Boules de Cristal). Peuples détruits par des envahisseurs belliqueux avides de plus de pouvoir : ça va beaucoup plus loin, que nos cyborgs et surtout notre créature en chewing-gum.

L’épilogue : Freezer l’empereur battu par un Saïan de 3 unités à la naissance ! Quelle saga peut être plus passionnante que celle où Songoku vient dompter celui qui extermina son peuple, celui de Piccolo et tant d’autres ? Et évidemment, cette scène mémorable, le point d’orgue de Dragon Ball Songoku se transforme en Super Saïan. Transformation qui était quelque chose d’unique, et que les sagas suivantes vont vulgariser outrageusement : à tort de mon point de vue. Trop de cheveux jaunes, tuent le cheveu jaune. Le combat de Freezer et Songoku est le plus beau et épique, un niveau d’intelligence, de technicité qu’on ne retrouvera plus ensuite : animation, coups, combats, musiques, la saga Namek est une symphonie... Un peu longue c'est vrai. La course à la puissance commence un peu c’est vrai aussi par la simple présence des scaouters mais si elle s’arrêtait ici ça pouvait encore aller. Cette saga est mon meilleur souvenir de ce dessin-animé, et elle arrive largement en numéro une.

N°02 : Saga Saïans

REVENIR AU CLASSEMENT GENERAL

Commenter cet article

À propos

Analystes, diagnosticiens, scalpeurs autoproclamés d'animés et de séries !