Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 Jun

CLASSEMENT SAGA DRAGON BALL, N°3 : Saga Piccolo Daimao

Publié par Spoil'R  - Catégories :  #Classement

CLASSEMENT SAGA DRAGON BALL, N°3 : Saga Piccolo Daimao

Avant toute chose, si vous n’avez jamais regardé Dragon Ball, que vous ne connaissez pas du tout le déroulement de l’histoire et que vous comptez regarder cet animé : fermez IMMEDIATEMENT cette chronique et matez-vous Dragon Ball du début en commençant par Son Goku petit, sinon je vais vous spoiler une étape fondamentale de Dragon Ball et vous gâchez une pléthore d’émotions !

Je pense que c’est la première saga où on se dit : « cette fois l’heure est grave ». De mon point de vue cette saga est LE point de départ du temps fort de Dragon Ball ! Un gouffre sépare toute la planète Terre de Piccolo Daimao. Et donc il amène pour la première fois une vraie ambiance macabre, on ne rigole plus et on rentre enfin dans le vif du sujet : le dessin-animé s'assombrit, la drama est sans commune mesure plus forte. La transition et le climax avec la mort introductive de Krilin sont absolument parfaits, on ne s’y attend pas du tout… On a les yeux embués de larmes car enfin un des personnages principaux décède. Je vous resitue cette superbe scène introductive : Krilin qui dit « à tout de suite », Songoku a une drôle d’impression, son appétit est presque coupé alors que la paix entre son équipe et celle de Chaozu et Ten Shin Han est consommée : on est d'ailleurs encore totalement absorbé par cette rivalité. Alors qu’on croit que tout le monde va se détendre, que l'épisode va se terminer sur des rires, soudain Son Goku court, l’instinct lui parle trop tard et on découvre le cadavre de Krilin : fin de l’épisode ! Mon émotion la première fois ? Enorme, choqué, outré, surpris : What The Fuck !! C'est LE rebondissement de Dragon Ball, Le moment où le scénariste prend le pas sur le mangaka. Toriyama passe un message clair avec cette scène incroyable : Dragon Ball n’est plus celui que vous avez connu ! Que dire de la musique : le thème de Piccolo est tellement superbe qu'il va rester. Les anciens meilleurs thèmes musicaux qui commençaient à être magnifiques dans les sagas précédentes restent également, et bercent encore plus cette saga.

Et même si Songoku pète son plomb et part en furie, il se fait remettre à l’heure par… le sous-fifre de Piccolo. Autant dire qu’on n’imagine pas le canyon qui sépare Songoku de Piccolo au départ. Rajoutez à ça, Daimao qui recherche les Boules du Dragon ce qui signifie qu'il faudra à un moment se confronter à lui : le synopsis parle de lui-même. Cette saga justifiera à elle-seule la présence de Pilaf ! C’est exactement ça qui fait le charme de Dragon Ball. Muten Roshi (Tortue Génial) est enfin sérieux et en meurt, Ten Shin Han se fait fesser comme un enfant alors qu’il vient de remporter le Tenkaichi contre Songoku. Cette saga m’a hypnotisé, surtout que le combat entre Piccolo et Songoku qui est le premier à être aussi magistral. A ce moment, on oscille entre les combats homériques qu’on connaîtra et l’animation encore très technique dans les enchaînements de coups dans la pure tradition du cinéma de Hong-Kong : animation institué lors du combat entre Songoku et Ten Shin Han.

Et que dire de la scène finale, une scène monumentale, une mort monumentale pour un méchant d’un charisme incroyable. Le pouvoir de Saiyan de Son Goku qui ressort lors de ce coup de poing magistral avec le Oozaru derrière ! J’ai cette image imprimé à jamais dans ma tête tant elle était, elle est et restera spectaculaire ! Au final Songoku sauve la planète Terre de la dictature du tyran… Daimao est allé très loin et dans le genre « ordure » avec son loto pour la destruction de chaque ville, seul Freezer semblait pire : du fait que ce soit des êtres réfléchis et doté d’une intelligence ! Piccolo qui dans un ultime cliffanger pond son fils, une autre scène qui restera la plus connue de la partie Dragon Ball. Une saga qui au niveau du thème, du scénario, de la musique, de l'animation et des dessins est parfaitement maîtrisée et influencera pléthore des futurs mangakas.

N° 04 : Saga 23è Tenkaichi Budokai (Ma Junior)

N°02 : Saga Saïans

REVENIR AU CLASSEMENT GENERAL

Commenter cet article

À propos

Analystes, diagnosticiens, scalpeurs autoproclamés d'animés et de séries !