Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 Jun

CLASSEMENT SAGA DRAGON BALL, N°07 : Saga L’armée du Ruban Rouge

Publié par Spoil'R  - Catégories :  #Classement

CLASSEMENT SAGA DRAGON BALL, N°07 : Saga L’armée du Ruban Rouge

Fin du tournoi, une armée est en marche et un homme le colonel Silver assassine froidement un marchand escroc qui vend de fausses Dragon Ball... C'est le premier meurtre un peu sérieux de la série. Tout ça pour dire que si La Saga de l’armée du Ruban Rouge est encore une saga un petit peu « gentillonette », elle durcit un peu l'ambiance et reste la saga réellement fondatrice : celle qui a popularisé Dragon Ball auprès d’un premier public plus important et va commencer à le fidéliser et avoir de premiers vrais fans.

Gentillonette parce que même si le Ruban Rouge amène un lot de drames avec cette armée aux allures impérialistes, l'humour des deux premières sagas est encore bien présent, et certains combats voulus sérieux sont très comiques comme Krilin dans son combat avec le colonel Blue. Songoku de son côté est encore relativement invincible et à part Muten Roshi, on n’a pas l’impression que qui que ce soit puisse se mettre en travers de son chemin. L’armée du ruban rouge va donc marquer ENFIN cette rupture nette avec ce Songoku qui comme Kenshiro ou Ryo Saeba ne perd jamais.

(On remarquera d'ailleurs que Kenshiro et Songoku auront tout deux comme premiers ennemis des armées : l'un Les Berrets Rouges, l'autre l'armée du Ruban Rouge, curieux comme coïncidence)

Pour moi, la saga du Ruban Rouge c’est la réelle première vraie quête autour des Boules du Dragon. La confrontation avec les différents généraux oscille entre rire et un début de fascination pour Songoku car il commence à rencontrer des adversaires un peu plus coriaces dans une ambiance musicale entrainante. Le point d’orgue est pour moi ce tout premier vrai méchant : Tao Pai Pai qui poussera Songoku à enfin franchir un cap très élevé en escaladant la Tour Karine, un combat qui restera dans les annales de l'animé.

Les combats prennent de la gueule, le niveau d’animation s’améliore et la tension nerveuse avec des morts qui commencent à montrer le bout de leur nez change considérablement la donne. On est encore dans l’infantile mais plus trop ! Bref, on n’utilise plus les boules de cristal pour demander une petite culotte mais pour ressusciter quelqu’un : le père d'Upa... Même si le voeux du Commandant Red était lui aussi ridicule et comique.

Tout un symbole, avec cette armée impérialiste adepte de l'arme à feu, du combat par le nombre ou par le biais de petits cyborgs, contre un enfant qui les détruira de ses poings. Dans Dragon Ball, l'arme à feu ne peut rien contre la puissance physique ! En d'autres termes, les lâches tombent. Une saga plaisante à regarder, avec un Songoku déchaîné qui inscrit une première fois sa légende en détruisant toute une armée dominant la Terre ! Armée qui reviendra partiellement par la suite... Pour une suite beaucoup plus connue du grand public !

N° 08 : Saga Baba La Voyante

N° 06 : Saga 22è Tenkaichi Budokai, Kame Sennin contre Tsuru Sennin

REVENIR AU CLASSEMENT GENERAL

Commenter cet article

À propos

Analystes, diagnosticiens, scalpeurs autoproclamés d'animés et de séries !